. . . .

 

                                      

 

 

LA TRANSYLVANIE

 

La Transylvanie (du latin "trans-sylvanus", signifiant le pays « au-delà des forêts ») est une région de Roumanie formée de petits plateaux, de dépressions et de vallées délimitée par l'arc formé par le massif des Carpates, aboutissement à l’est de l’immense chaîne des Alpes transalpines.

Jadis province de l’Empire Austro-hongrois, elle a été rattachée à la Roumanie en 1918 par le Traité de Trianon. Elle est constituée en majeure partie de Roumains (74,7%), de Magyars (Hongrois, 19,6%), d’allemands (Saxons de Transylvanie) et de diverses minorités : Tsiganes, Ukrainiens, Bulgares, etc.



Elle éveille dans les esprits les images des sommets des montagnes enneigées et de vallées boisées, de petites églises en bois aux riches icônes et de châteaux hauts perchés associés à un passé historique trouble, comme le fameux Château de Bran qui a hébergé Dracula. Mais c’est aussi des stations de sports d'hiver et des stations thermales avec des sources d’eau chaude ou des lacs salés, et des myriades de lacs qui s'égrainent dans de superbes vallées (150 lacs!), des sentiers de randonnée, le Parc National Retezat, des villes médiévales ou baroques fascinantes, et bien entendu des musées d'art.



Les traditions rurales sont très présentes dans la vie quotidienne. Vous pourrez acheter sur le bord des routes de nombreux produits du terroir : fromages vendus par les bergers, œufs et volailles fermières, tzuica, pastèques, oignons rouges ou champignons. Les villageois portent leurs costumes traditionnels aux couleurs vives à l'occasion des cérémonies (mariages ou enterrements) et des nombreuses fêtes qui ponctuent la vie des villages et des communautés. L’artisanat est d’une richesse exceptionnelle : filature, tissage, broderies en tout genre, céramiques, etc. Tout est en bois dans les Carpates : les portes des maisons ornées de sculptures savantes, les églises, les monastères et portiques en bois, les objets courants sculptés, etc. Vous n’aurez que l’embarras du choix pour ramener d’authentiques souvenirs!

 

La légende de Dracula

Un important point d’attraction touristique associé à la Transylvanie est la légende du Comte Dracula. Elle raconte qu’au début du Moyen-Age, un prince, impétueux combattant contre les Turcs, parti sur les champs de bataille. Ses ennemis répandirent la fausse nouvelle qu’il était mort. En entendant cela, son épouse se suicida de douleur. De retour chez lui, le prince trouva sa femme morte et, fâché contre la divinité, fit un pacte avec le diable et devint un vampire immortel qui, pour l’éternité, cherchera en chaque femme la figure et l’âme de son épouse bien-aimée.



Cette légende remonte au temps du règne du prince Vlad Dracul, surnommé par le peuple ‘Tepes’ (l’empaleur), car il punissait les ennemis ou les malfaiteurs en les empalant. Par ses méthodes dures et cruelles, il réussit à mettre de l’ordre dans le pays et finit par être aimé du peuple, tout en étant craint. Mécontents de cette politique, ses ennemis répandirent toutes sortes de fausses nouvelles en le considérant comme un monstre, un vampire assoiffé de sang, un vrai diable, d’où la légende. De nos jours, le Château de Bran est visité par des milliers de touristes qui le considèrent comme le Château de Dracula, mais qui ne savent pas que Vlad Tepes n’utilisa le château que pour peu de temps, sa résidence réelle se trouvait dans une autre partie du pays, au sud de la Transylvanie à Poienari, au bord de la rivière Arges.

De plus, Vlad Tepes était Prince de Valachie et non de Transylvanie.

Il est vraiment venu à Bran et à Brasov, grâce à ses liaisons commerciales avec cette région, qu’il a attaquée plusieurs fois en représailles pour la politique hostile des commerçants allemands. Suite à ces attaques, ils ont inventé de fausses nouvelles. Il faut mentionner que Bran représentait le nœud commercial entre la Transylvanie et la Valachie.

 

Sighişoara

La cité de Sighişoara est la cité urbaine la plus belle et la mieux conservée de Transylvanie. Sighişoara se présente aujourd'hui même comme une véritable ville musée offrant au visiteur l’occasion de voyager dans le temps, dans l'ambiance médiévale d'il y a quelques siècles.

A l'origine, Sighişoara a été fondée par les Romains et est devenue par la suite l’une des plus grandes cités médiévales du monde.

D’un point de vue architectural, la cité est construite en styles gothique, Renaissance et baroque, auxquels d'autres influences se sont ajoutées.



La cité entière est un musée et chaque bâtiment un monument. Au Moyen-Age, la cité avait à peu près le même nombre de maisons qu’aujourd’hui, c’est-à-dire environ 150. Parmi les plus intéressantes, il y a : La Maison Vénitienne (qui date du XVIème siècle et imite le style gothique vénitien), La Maison Vlad Tepes (semble être la plus vieille construction civile en pierre dans la cité – lieu de naissance du comte Dracula), La Maison au Cerf (nommée ainsi à cause de la tête de cerf fixée au coin du bâtiment ; c'est une construction spécifique de la Renaissance Transylvaine, datant du XVIIème siècle).

INVITATION ROMANIA Travel

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. 

Tel: +4021.313.63.22      

Fax: +4021.313.63.80

S.C. INVITATION INVEST S.R.L.

Adresse: 56, Rue Frumoasa,
Bucarest, Roumanie, 010988

Bank: UniCredit Tiriac Bank

CUI: RO19194773

NR. REG. COM. J40/18350/2006

Sunday the 24th. .